Les partenaires du Moulin CORNILLE à l’honneur

Edith FAVIER, Présidente du Moulin CORNILLE

« Certains naissent dans les choux, moi je suis née dans les oliviers ».

Ainsi se présente Edith. Enfant, elle a connu le travail aux champs avec ses parents, la rudesse des récoltes d’olives dans le froid de l’hiver, et elle s’était promise de ne pas faire ce métier ! Cependant, en 1980, elle s’installe comme exploitante agricole sur la propriété de ses grands-parents, représentant ainsi la 4ème génération à prendre soin des oliviers et de cultures maraîchères.

Aujourd’hui, ses oliveraies s’étendent sur 13 hectares avec 90 % de la variété d’olives Salonenque, très typique de l’AOP Vallée des Baux de Provence. Cette variété apporte des arômes de noisette fraîche, verdure aux huiles « fruité vert » et de la douceur aux huiles « Olives Maturées» du Moulin.

La culture est raisonnée, extensive, avec des arbres distants de 8 mètres de chaque côté. L’arrosage gravitaire permet de soulager les arbres lors des fortes sècheresses provençales, et favorise ainsi les mises à fruits.

Edith et son époux Eric sont très attachés à la transmission des savoir-faire ancestraux, tout en évoluant sans cesse pour améliorer leurs pratiques et la qualité du produit final : l’olive.

Edith, première femme Présidente du moulin coopératif, a un beau défi à relever : fédérer les producteurs d’olives et continuer à valoriser le fruit de leur travail au sein du Moulin.

Alain GONFOND et les olives cassées
de la Vallée des Baux de Provence

Alain GONFOND est oléiculteur à Maussane les Alpilles et représente la 3ème génération d’une famille de producteurs très attachés à son terroir et à ses oliviers.
Il cultive avec passion, patience et rigueur un verger traditionnel de 15 hectares et ses variétés d’olives typiques de l’AOP « Vallée des Baux de Provence ». Alain utilise les nouvelles technologies :

    • peigne électrique
    • aspirateur d’olives
    • filet sur tracteur

Ses olives ont deux destinations : l’élaboration de l’olive cassée et la production d’huile d’olive. Les deux productions exigent des soins différents dans l’entretien du verger (taille, irrigation, récolte).

En septembre, la récolte des olives de variétés Salonenques et Aglandaus se fait à la main, avant de les faire préparer en olives cassées, parfumées au fenouil, en A.O.P. Vallée des Baux de Provence. Alain partage avec nous ce travail et ses connaissances, tout en récoltant les futures olives cassées…

André CAMOUS, producteur d’olives engagé et dynamique, ancien confiturier à Maussane-les-Alpilles

Formé très jeune par son oncle apiculteur à Maussane-les-Alpilles, André Camous se lance à 21 ans dans l’apiculture, puis change de voie et se tourne vers l’olivier. Totalisant jusqu’à 800 oliviers regénérés de 1956, il enregistre une récolte de 20 à 24 tonnes d’olives les meilleures années.

Son grand-père, étant un des 4 fondateurs en 1924, du Moulin coopératif – devenu Moulin CORNILLE, c’est tout naturellement qu’il mène ses olives à la coopérative oléicole et intègre son Conseil d’Administration au début des années 1990. Il s’engage également dans l’association des Producteurs d’olives de table de la Vallée des Baux, dont il deviendra le Président. Association aujourd’hui en sommeil.

Souhaitant diversifier son activité, il cultive des abricots pour les vendre sur le marché, puis a l’idée de les transformer pour mieux les valoriser : les « Confitures André Camous » sont nées. Passionné de cuisine, il met au point ses propres recettes et développe petit à petit sa gamme, se fournissant en fruits dans son entourage local ou régional. C’est ainsi que ses confitures, vendues à la boutique du Moulin, vont ravir les papilles des gourmands pendant près de 40 ans !

Vient alors le moment de la retraite, il passe le relais durant une année à Maxime Legrand qui reprend l’activité en 2021, avec les mêmes fournisseurs et les mêmes recettes pour perpétuer le délice de ces confitures. Elles prennent ainsi le nom de « Confitures Maxime Legrand », et sont aussi à la vente à la boutique du Moulin !

Florian BORBA DA COSTA,
« Serge Olives » aux Halles d’Avignon

C’est au départ à la retraite de son grand-oncle, Serge, que Florian Borba Da Costa a repris l’entreprise familiale : le magasin Serge Olives, dans les Halles d’Avignon. Depuis le 1er janvier 1999, soit 22 ans, il représente la 4ième génération de sa famille, son arrière-grand-mère travaillait déjà dans les olives.

A l’âge de 14 ans, il aidait sa famille sur les marchés provençaux : Arles, St-Martin-de-Crau, St-Rémy-de-Provence, Uzès, Isle-sur-la-Sorgue. Puis étudiant, il a travaillé chaque été sur les marchés, et a pris goût à l’ambiance, au contact avec les clients. En fait, lorsque l’occasion de reprendre le magasin familial s’est présentée, il finissait ses études d’ingénieur nucléaire et sa femme était secrétaire médico-sociale. Comme il le dit si bien : en se lançant finalement dans la vente d’olives, il est resté dans le noyau !

Aujourd’hui, il fait équipe avec son épouse, 2 employés et 2 alternants. Parmi ses clients, il compte beaucoup d’habitués, devenus pour la plupart ses amis. Il achète les olives brutes, et les transforme lui-même pour fabriquer tout ce qui est tartinable (tapenade, aïolade et toutes sortes de crèmes), mais aussi des tomates séchées. Il vend également de la morue et des fruits secs, et bien sûr, des huiles d’olive de la région, car il est très attaché au terroir local.

Parmi les huiles d’olive AOP proposées au magasin, l’huile d’olive AOP Vallée-des-Baux-de-Provence – olives maturées du Moulin CORNILLE, est, d’après lui, l’un de ses produits phares, car avec sa spécificité en Fruité noir, elle se démarque des autres huiles. Il avoue que c’est l’huile préférée de ses enfants !